La légende de Martin le faucheux


Il était une fois un berger, prénommé Martin. Un beau jour, alors qu’il gardait son troupeau, il entendit du bruit derrière la colline. De la source se trouvant de l’autre côté s’échappait un chant mélancolique. Curieux de nature, il tenta d’escalader le rocher. Peu avantagé par sa petite taille, il glissait à chaque fois le long du granite. Une idée géniale lui vint. Il se mit à confectionner des échasses sur lesquelles il avait l’intention de grimper pour enfin découvrir ce qui produisait ce chant… Au terme de deux heures de bricolages, il réussit à se hisser au sommet de la butte. Et là, à sa grande surprise, il aperçut une femelle crapaud.
Hélant le batracien, il lui dit
⁃ Mais, crapaud, où as-tu appris à chanter comme ça? »
La femelle crapaud, bien heureuse d’entendre une voix, stoppa aussitôt sa douce mélodie et le fixa droit dans les yeux.
⁃ Il se fait que je ne fus pas toujours un crapaud, berger. Autrefois, j’étais une fée, avec beaucoup de pouvoirs, et beaucoup venaient me voir, pour quelques minutes de douceur…
⁃ Des minutes de douceur? Avec un crapaud? Beurk, je préfère encore aller voir la Madeleine, celle qui vit à côté du puisatier… Au fait, vous la connaissez peut-être? Elle chante bien, elle aussi…
⁃ Ah ça oui, que je la connais, la Madeleine. Un jour, elle est venue me voir. Elle cherchait un moyen pour gagner de l’argent… Elle m’a demandé conseil…
⁃ Et? vous lui avez dit quoi?
⁃ Voyons, berger… Vous ne croyez tout de même pas que je vais dévoiler mes secrets à tous les passants…
⁃ Ça ne m’étonne pas, cette histoire est tellement incroyable, que je pense que de réponse, vous n’en avez pas…
⁃ Et combien vous pariez que la réponse, je vous la donne.
Martin fouilla dans sa sacoche et en sortit une bourse, dans laquelle se trouvaient ses trois derniers sous.
⁃ Écoutez, faisons un marché, je vous donne un sou pour me dire comment il faut faire, un sou pour me dire comment vous êtes devenue un crapaud… et un sou pour me dire ce que vous avez fait à Madeleine…
⁃ C’est d’accord, mais vous payez d’avance. Je n’ai jamais rattrapé un berger à la course…
⁃ Je comprends
Martin lança les trois pièces qui, après avoir dévalé la pente sur quelques dizaines de mètres, atterrirent dans l’eau.
⁃ Oh pardon! Je ne voulais pas…
⁃ Ne vous en faites pas pour ça…
⁃ Alors? Les réponses, s’enquiert Martin
⁃ Eh bien, voilà…
D’un coup de baguette magique, le crapaud lança un sort à Martin. Ses jambes et à ses bras se mirent à s’allonger démesurément pour atteindre la taille de ses échasses. Déséquilibré, il fut contraint à les utiliser en guise de stabilisateurs, le transformant ainsi en une gigantesque araignée aux pattes fines.
⁃ Mon Dieu, mais que me faites-vous là? Vous n’êtes point une fée, mais une sorcière!
⁃ Oui, vous avez tout compris, jeune homme, votre curiosité est un vilain défaut. Vous voilà transformé en un quelconque acarien! Ha ha ha
D’un second coup de baguette magique, elle rétrécit Martin jusqu’à ce qu’il atteigne la taille d’un faucheux.
⁃ Mais… pourquoi faites-vous cela?
⁃ Je viens de répondre à votre première question, bel acarien des rocailles… Je viens de gagner un sou…
⁃ Mais c’est très cher payé pour cette réponse!
⁃ Comment… un sou…très cher payé? Mais je ne l’ai jamais fait pour si peu!
⁃ Mais alors, vous, vous êtes devenue un crapaud de cette manière? Quelqu’un vous a joué le même tour?
⁃ Pas du tout, le crapaud, c’est surtout parce que c’est très pratique! Si j’étais un poisson, je pourrais certes nager au milieu de mon trésor, mais à quoi bon, si je ne peux m’en délecter au-dehors… Si j’étais un humain, je pourrais respirer l’air frais et parler, mais la mare serait trop profonde, et jamais de mon argent je ne pourrais profiter…
⁃ Donc, le crapaud serait l’animal idéal, puisqu’il peut, selon vous, tout faire…
⁃ Vous avez tout compris, bel acarien des murailles…
⁃ Bon, admettons… je vous concède ce sou, car j’avoue que la réponse est assez bien argumentée…
⁃ Mais, dites-moi, et Madeleine? Vous lui avez fait quoi?
⁃ Ah, Madeleine… La malchanceuse… Cette tendre demoiselle fut un jour une mante religieuse… Un beau jour, elle vint comme vous me rendre visite, me demandant comment faire pour tomber amoureuse… Car vous comprenez, une mante religieuse n’a aucun avenir de couple… Vous savez ce qu’il arrive à l’amant juste après l’acte…
⁃ Oui, je sais, elle le tue, et le mange…
⁃ Et voilà, vous avez tout compris…
⁃ J’ai compris quoi?
⁃ Pour la punir, je l’ai transformée en humain…
⁃ Mais, dites-moi… Ça ressemblerait plutôt à une récompense, ce que vous me dites…
⁃ Façon de voir les choses. Par contre, jamais elle n’atteindra le trésor qui se trouve au fond de cette mare…
⁃ Bon, soit… C’est un peu tiré par les cheveux, mais bon… Mais alors, dites-moi, vous allez vraiment me laisser dans cet état?
⁃ Bien sûr que oui! Le prince de ces lieux a toujours été un faucheux. Et la tradition, depuis des siècles, veut qu’il épouse une femelle crapaud…
⁃ Mais, c’est hors de question! Transformez-moi tout de suite en berger, ou …
⁃ Ou quoi, frêle arachnide?
⁃ Ou… ou… Bon d’accord, que dois-je faire pour...?
⁃ Un sou suffira… bel octopus des falaises...

Copyright G.F. Spencer - Décembre 2017 - Photo de Sophi Nette (ZAM)

Le Lac - G.F. Spencer
00:00 / 00:00
  • GF Spencer Facebook

Pour tout renseignement...

+33 631-72-8844

6bis, rue Entre-Deux aux Vallées - 45190 Beaugency

                                                    © 2018 - Neo Swing