Le Loup et le Héron - G.F. Spencer 11/2019

Perdu dans le brouillard d’un matin de janvier

Se dressait un héron les pieds pris dans la glace

Quand surgit dans le noir un loup blanc affamé

Il n’eut d’autre façon que de lui faire face

Prend la route du nord, lui dit le malheureux

Je ne veux point partir, lui répondît Rama

Si jamais tu me mords, je te crève les yeux

Pourquoi donc me haïr ? Je ne te mordrai pas !

Je ne cherche que l’air et l’eau de ce pays

Car je ne suis point loup mais un ange gardien

Redescendu sur terre pour le mettre à l’abri

Cet enfant andalou qui sauvera les siens

Aussi blanc que le lait aussi pur que le sel

Toute âme qui te voit ne peut qu’être éblouie

Qui me dit que tu es bien cet être du ciel ?

Bien fou celui qui croit en un chien malappris !

Toi le héron écoute, tu es bien mal placé

Tu n’as rien dans le ventre et tu gâtes ton temps

Si de moi tu ne doutes, je pourrais bien t’aider

Et tu pourras m’apprendre où trouver cet enfant

Mais le héron siffla et fut donnée la chasse

Douze clinquants clairons et cent chiens enragés

La horde arriva, Rama resta de glace

Adressant au héron un regard amusé

Vous ne me tuerez pas car dans cet air si pur

De rien je fus créé et n’ai donc pas d’odeur

Toi ici tu mourras comme un traître au mur

J’aurais pu te sauver vil oiseau de malheur.

Toi Seigneur m’a guidé vers ce monde si triste

Des animaux rendus à des humains cruels

Ne m’envoie plus jamais sur terre à l’improviste

Et l’ange disparut lentement dans le ciel

Le Lac - G.F. Spencer
00:00 / 00:00
  • GF Spencer Facebook

Pour tout renseignement...

+33 631-72-8844

6bis, rue Entre-Deux aux Vallées - 45190 Beaugency

                                                    © 2018 - Neo Swing